Image Alt

L’artiste

A propos de l'artiste

Charles Clos Olsommer

1883 - 1966

En 1912, Charles-Clos Olsommer, artiste neuchâtelois alors âgé de vingt-neuf ans, choisit Veyras comme cadre idéal pour accomplir sa vocation artistique. Il se construit une maison, celle-là même qui aujourd’hui sert d’écrin au musée qui porte son nom.

La mention du village figure sur de nombreuses oeuvres pour bien affirmer le lien entre elles et le lieu qui les a inspirées, même si elles ne sont en aucun cas tributaires du contexte topographique.

L’oeuvre réalisée est importante, autant par le nombre de pièces que par la qualité du style, la cohérence du langage plastique ou le rayonnement qui n’a cessé de se développer sur un large public qui comprend aussi bien les collectionneurs que les amateurs heureux de retrouver dans ces pièces l’écho de leurs propres émotions.

Une telle oeuvre, créée hors de toute mode, mérite donc d’être mis en valeur dans l’endroit où elle fut créé.

Charles-Clos Olsommer a choisi Veyras et ce choix ne s’est opéré ni tout de suite ni par hasard.

Il y eut, avant la retraite valaisanne, la formation à Munich, la découverte des Balkans, la vie en Bulgarie, les voyages aussi nombreux que divers dans le sud de l’Allemagne, en France, en Italie surtout. Beaucoup d’expériences accumulées, une suite immense d’images enregistrées, de sensations éprouvées, une moisson de perceptions.

Il faut comprendre la retraite de Veyras comme une nécessité intérieure. Il y a un temps pour la découverte, pour les expériences. Il y en a un autre pour la réalisation.

1883
1883
NEUCHÂTEL

Naissance

Naissance à Neuchâtel le 17 mars de Charles Léon Olsommer, fils de Louis Arthur (1849-1924), photographe à Neuchâtel et d’Antoinette Berche (1860-1930), de Penthalaz.
1899
1899
ARDON

Prémices

A partir de cette année, l’artiste séjourne souvent à Ardon en Valais, chez son oncle maternel. Il y effectue ses premiers exercices de dessin.
1901
1901
LA CHAUX-DE-FONDS

Études

Jusqu’en 1902, C.C. Olsommer fréquente l’Ecole d’art de la Chaux-de-Fonds, avec Charles L’Eplattenier comme professeur. Son maître lui prédit « un succès certain ».
1902
1902
MUNICH

Études

Jusqu’en 1903, il suit les cours de la Kunstgewerbeschule de Munich en compagnie de son ami Jean Niestlé. Son séjour est marqué par « la conquête de la précision ».
1904
1904
GENÈVE

Études - Veska

Jusqu’en 1905, il est inscrit à l’école des Beaux-Arts de Genève où il suit les cours de Gustave de Beaumont, professeur de figure.
À Genève, il fait la connaissance de Wessela Monéva (Veska), étudiante bulgare, née en 1885.
1906
1906
FORMATION

Séjours

Il séjourne à Munich et à St-Cloud. En été, il s’initie à la céramique à Heimberg près de Thoune.
1907
1907
SUISSE – BULGARIE - FRIDOLIN

Premières œuvres – famille

Il présente ses premières œuvres lors de deux expositions collectives à Neuchâtel et à Genève.
En septembre, il épouse Veska à Pléven en Bulgarie. Son fils Fridolin voit le jour.
1908
1908
L'EUROPE

Divorce – voyages

Il est reçu membre de la section neuchâteloise de la SPAS.
Il divorce de Veska. Jusqu’en 1911, il voyage en Europe pour former son œil d’artiste.
1912
1912
RETROUVAILLES - LOR

Famille

C’est l’année des retrouvailles avec Veska. Sa fille Lydvine (Lor) naît à Ardon. Elle sera mosaïste.
1913
1913
VEYRAS

Maison

Il obtient sa 3ème bourse fédérale.
Il se remarie avec Veska et construit la maison familiale de Veyras, transformée aujourd’hui en musée.
1915
1915
BOJEN

Famille

Naissance de son fils Bojen.
1917
1917
NEUCHÂTEL

Expos

1ère exposition dans une galerie privée à Neuchâtel.
1918
1918
LA CHAUX-DE-FONDS

Expos

Il participe à l’exposition « Le Valais et ses peintres » au Salon Brendlé à la Chaux-de-Fonds.
1920
1920
CLAUDE

Famille

Naissance de son fils Claude.
1925
1925
LAUSANNE

Expos

Exposition au Musée Arlaud à Lausanne.
1926
1926
CARLO

Famille

Naissance de son fils Carlo.
1930
1930
VEVEY – LE LOCLE

Expos

Exposition au Musée Jenisch à Vevey et au Musée des Beaux-Arts du Locle.
1935
1935
CATHOLIQUE

Mystique

Il se convertit au catholicisme.
1958
1958
SIERRE-VEYRAS

Carrière

Exposition au Château de Villa à Sierre.
Il reçoit la Bourgeoisie d’honneur de Veyras.
1965
1965
MONTREUX

Expos

Carlo expose des œuvres de son père à la Galerie Picpus à Montreux.
1966
1966
VEYRAS

Décès

L’artiste s’éteint le 3 juin. Il est inhumé dans le cimetière de Veyras où Veska le rejoint deux ans plus tard.

Bibliographie

  • Maurice Chappaz, Romain Goldron et André Marcel, C. C. Olsommer peintre, Sion, Editions de la Matze, 1975 [Peintres de chez nous, 6]
  • Arnold Kohler, Un peintre mystique et symboliste Charles-Clos Olsommer, Neuchâtel, La Baconnière, 1978
  • Marcel Michelet, Veska Olsommer, Sierre, Edition W. Schoechli, 1982
  • Bernard Wyder, Charles-Clos Olsommer, Sierre, Château de Villa, 1984. Catalogue d’exposition
  • Bernard Wyder, Trois essais sur l’art en Valais, Saint- Pierre-de-Clages, 1984
    Edgar Bavarel, Musée de Veyras consacré à Charles-Clos Olsommer. Salle didactique, Sierre, Schoechli, [1991]
  • Fabienne Luisier et Jean-Pierre Giuliani, Charles-Clos Olsommer, dans: espoirs/hoffnungen, Revue littéraire, Sion, N° 20 (hiver 1994), pp. 16-40
  • Edgar Bavarel, Les trois amours de Charles-Clos Olsommer, Sierre, Editions B. Schoechli, 1995 [Biographie de C.C. Olsommer, volume 1]
  • Bulletin Olsommer,Feuillet semestriel de l’Association C.-C. Olsommer, Veyras, dès avril 1996
  •  Les musées du Valais, Guide des musées et collections, Sion, Musées cantonaux du Valais et Associations valaisannes des musées locaux, 1998
  • Edgar Bavarel, Les trois amours de Charles-Clos Olsommer, Sierre, Editions B. Schoechli, 2002 [Biographie de C.C. Olsommer, volume 2]
  • Laurent Sester, « Charles-Clos Olsommer, dans : Le musée cantonal des beaux-arts, 1947-1997, dir. Par Pascal Griener et Pascal Ruedin, Sion : Musées cantonaux, 1997, pp. 278-281
  • Pascal Ruedin, « Charles-Clos Olsommer », dans : 1900 Symbolisme et Art nouveau dans la peinture suisse, collectif, Zurich et Lausanne, Institut suisse pour l’étude de l’art, 2000. p.175
  • Jean-Pierre Michellod, « Le Tombeau vide », « Figure en méditation dans un paysage rocheux», dans Montagne je te hais, montagne je t’adore, voyage au coeur des Alpes, du XVIe siècle à nos jours, dir. par Pascal Ruedin et Marie-Claude Morand, Paris : Somegy ed. d’Art, 2005, pp. 190-193
  • Jean-Pierre Michellod, C.C.Olsommer, catalogue réalisé à l’occasion de l’exposition du 40e anniversaire de la mort de l’artiste, Sierre, éd. Monographic, 2007
  • Katia Boz Balmer, « Autoportrait jeune », dans Le Musée d’art du Valais, Sion, Collectionner au coeur des Alpes, dir. par Pascal Ruedin, Paris : Somegy, éd. d’Art, 2007, pp. 96-97
  • Katia Boz Balmer, “FLORILÈGE DE L’INTIME – Extraits de carnets, C.C. Olsommer”, Veyras, Musée Olsommer, 2019.

Tous les dimanches
de 14h00 à 17h30

Rue C.C. Olsommer 12, CH-3968 Veyras
+41 78 820 62 56